L’affaire Ponyfox

Un sujet important sur lequel j’ai pensé qu’il était temps d’écrire afin de taire les rumeurs et de faire prendre conscience aux gens ce qu’il se passe vraiment.

Ponyfox, de son vrai nom Thibaud, est avant tout un ami. Un ami que j’ai connu grâce au fandom brony et qui fût un court temps mon petit ami. C’est une personne qu’un grand nombre de bronies essentiellement parisiens et toulousains connaissent. C’est un p’tit gars comme on dirait, gentil et plein de bonne volonté, mais dont certain se souviendront surtout de son côté parfois un peu « spécial ». Il a parfois un comportement de replis sur soit-même, fait une petite crise où il jette sa canne et part se calmer dans un coin. Il est comme ça le Ponyfox que je connais, en plus de son côté social où pour lui les amis passent avant beaucoup de choses.

Mais dans la nuit du 1er au 2 septembre 2015 il s’est retrouvé dans un immeuble en feu, l’immeuble qu’il habitait. Il a pu sortir indemne de l’incendie et témoigner sur ce qu’il avait vécu cette nuit là. Les fumées, le bruit puis la sortie par la fenêtre d’où il a ensuite pu rejoindre la terre ferme. Au total cet incendie a causé la mort de huit personnes, six par l’action du feu et deux par défenestration.

Les autorités ont de suite penché pour un incendie d’origine criminelle étant donné les circonstances et le bon état général de du bâtiment. Très rapidement ils ont arrêté le coupable idéal, un SDF qui traînait dans le coin et qui pour seul preuve contre lui était qu’il avait en sa possession des bougies. Le sans abris n’ayant pas réel moyen de se défendre fût envoyé en prison. Affaire close.

Enfin, presque. Les enquêteurs n’étant pas totalement convaincu de la facilité de cette conclusion, ont continué à enquêter. Et plus particulièrement sur Ponyfox dont le comportement leur paraissait étrange. Suite à l’incendie, Ponyfox avait monté un groupe de soutient aux victimes de l’incendie et s’impliquait activement dedans. Il communiquait avec ses anciens voisins et a même organisé un rassemblement lors du triste anniversaire de l’événement. Ce type de comportement est typique d’une personne qui à quelque chose à se reprocher et qui souhaite soulager sa conscience en venant en aide à ses victimes.

Je n’ai pas plus d’informations sur ce qu’on pu obtenir les enquêteurs à son sujet, je suppose qu’ils doivent avoir des éléments supplémentaires, des enregistrements peut-être. En tous les cas, aux alentours du 20 septembre 2016, Ponyfox a été emmené dans les locaux de la police pour y être interrogé, sous le motif de simplement lui poser quelques questions. Sauf que la réalité fut tout autre, les policiers lui ont alors mis la pression et l’ont retenu en garde à vue deux jours pour qu’il avoue qu’il avait lui-même déclenché l’incendie.

Sous la fatigue, le stress et l’effet de surprise, Ponyfox a finalement avoué ce qui lui était reproché. Suite à cela il a alors été placé en cellule le temps que le procès se mette en place, processus pouvant prendre plusieurs années dans notre pays.

La nouvelle s’est alors très rapidement répandue dans le fandom. Les gens le connaissant ont en grande partie été mis au courant à travers un article du journal Le Parisien. Les réactions ne se sont pas faites attendre: pour certain c’était lui le coupable dès le début, pour d’autres ce n’était pas possible. Plusieurs personnes m’ont contacté pour avoir des informations sur ce qu’il s’était passé et quand aurait lieu le procès, mais je n’en savais pas plus que eux.

C’est dans ce genre de moment là que l’on voit qui sont ses vrai amis. Certaines personnes dont le tairait le nom lui ont ouvertement craché dessus, le traitant de meurtrier qu’ils ne voudraient plus jamais croiser de leur vie, d’autres l’insultant gratuitement. Un p’tit gars qui ne voulait de mal à personne, voilà.

L’arrestation du premier potentiel coupable est une preuve que la justice peut se tromper, que ce n’est pas parce que quelqu’un est arrêté que c’est lui le coupable. Et cela valait aussi pour l’arrestation de Ponyfox. La présomption d’innocence est un principe important,  une personne est réputée innocente tant que sa culpabilité n’a pas été légalement prouvée. L’enquête n’était pas achevée et sa culpabilité ne reposait que sur un aveux sous contrainte, rien de plus.

Alors pourquoi cet article tardif ? Depuis plusieurs mois que je vois les gens retourner leurs vestes, faire des blagues très limites voir totalement gratuites, je commence à saturer. Je communique régulièrement avec Ponyfox par courrier et je suis même allé lui rendre visite il y a quelques semaines en prison. J’ai aussi parfois des contacts avec sa mère qui vit une épreuve difficile depuis plus de huit mois. Je ne peux pas clamer haut et fort son innocence, ne connaissant pas moi-même la vérité comme tout le monde, mais je peux ressentir sa détresse.

La prison est une épreuve dans laquelle on y perd ses libertés et où les conditions de vie se font plus dures. Plus d’internet, plus de téléphone, plus de motivation à se lever le matin. Tout y est régulé, et l’on est soumis au bon vouloir des gardiens.

Ponyfox c’est surtout un ami qui n’a selon moi pas sa place en prison, qui n’est pas taillé pour. Quelqu’un qui s’y est retrouvé malgré lui et qui se clame innocent.

Alors quand tout à l’heure j’ai reçu cette invitation sur Facebook, j’ai décidé qu’il était temps d’arrêter les conneries.

« just a prank bro ! » Hanouna 2017

Oui on peut rigoler de tout, mais pas n’importe comment. Je suis le premier à faire des allusions à sa détention, mais je le fais avec finesse pour dédramatiser la situation. Là je trouve que cela va trop loin. Je vous souhaite de ne jamais avoir de proche en prison, mais je vous demanderais également de ne pas vous acharner sur le malheur des autres.

Merci

Bonus:

Comments are closed.